Le Birankaï

En janvier 2000, Chiba sensei a fondé une organisation nommée Birankaï International qui est destinée à réunir les pratiquants d’Aïkido de tous pays qui suivent son enseignement. Le but est d’assurer la transmission d’une pratique sincère et engagée propre à son enseignement.
Le Birankaï International fédère des Dojos sur toute la planète (Allemagne, Canada, États Unis, France, Grèce, Israel, Kazakhstan, Pologne, Portugal, Royaume-Uni, Suisse…). Il organise des stages internationaux qui favorisent les échanges entre les Dojos associés et stimule les échanges entre ses enseignants.

Le Birankaï France est reconnu par le Hombu Dojo* (Tokyo-Japon).

Zazen

La méditation assise !

Le Zen est une pratique qui vient du Japon et qui consiste à s’asseoir simplement sur un zafu (coussin spécifique).

Zazen est la posture de méditation assise. Za signifie assis et Zen signifie méditation.

Durant une séance de Zen, le méditant est assis, les yeux mi-clos, sur son zafu et s’applique à conserver une posture verticale tout en maintenant une respiration fluide et paisible. Dans le même temps, le pratiquant tente de ne pas contrôler le flux de ses pensées, les laissant passer sans s’y accrocher.

Déroulement d’une séance :

Une séance de Zazen dure de 30 à 50 minutes. Elle se déroule généralement dans un dojo et est entrecoupée par des périodes de kinhin (marche lente).

Le tintement par trois fois d’une cloche (shijosho) annonce le début de la séance de zazen.

La fin, quant à elle, est signalée par un seul tintement de cloche (hozensho). En début de pratique, il convient de saluer son zafu avant de s’assoir. Ce salut sera à reproduire en fin de séance.

Le travail des armes

Le travail des armes est un pilier dans l’école du Birankaï et pour l’apprentissage de l’Aïkido en général. Les exercices consistent à maîtriser un assaillant armé.
Le travail d’armes permet d’intégrer les principes de l’Aïkido tels que la notion de Ma-ai (distance) qui sépare ou unit les opposants.

Dans cette pratique, on utilise des armes en bois :

– Tanto (couteau)
– Jo (bâton)
– Bokken (sabre)

Pratique à mains nues

L’Aïkido est un art martial dont l’étude a pour but de permettre à l’élève de gérer et de maîtriser des situations de conflit. Ces oppositions peuvent être de forme et de nature diverses (expression physique ou orale, nature d’ordre familial, professionnel, sociétal, etc…).

Pour ce faire, le/la pratiquant(e) s’exerce à résoudre des situations de confrontations physiques sur un tatami en suivant les indications d’un maître. L’étudiant(e) répète des techniques effectuées sans heurt, visant à canaliser et à contrôler l’opposant(e). Tout ceci se réalise avec énergie et sincérité tout en préservant l’intégrité physique de son partenaire assaillant.

L’Aïkido est la voie de la communion harmonieuse des énergies mais, au-delà de cette pratique, elle propose finalement une manière de revisiter les échanges et les interactions avec son environnement.

Cours d’Aïkido:

Le Dojo de l’Aïkido Strasbourg Eurométropole vous propose plusieurs fois par semaine des cours de Tai Jutsu (techniques à mains nues), de Jo (bâton en bois), de Bokken (sabre en bois), de Tanto (couteau en bois), de Iai-Battoho (sabre) et de Zen. | Voir les horaires.

Iai Batto Ho

La pratique du sabre de l’école Birankaï se nomme Iai Batto-Ho. Elle en est une discipline à part entière, regroupant différentes techniques de coupe codifiées (Katas) qui s’appuient sur des phases de combat simulé. Dans cette étude, dégainer et couper se conçoivent en un seul mouvement. Elle inclut aussi l’exercice de coupes réelles sur des nattes de paille enroulées (Tameshigiri).

Chaque kata se compose de quatre phases :

Nuki tsuke : l’action de dégainer le sabre
Kiri tsuke : l’action de couper
Chiburi : l’action d’égoutter symboliquement le sang
Noto tsuke : l’action de rengainer.