Elles ont été formulées par O’Sensei vers 1935, puis affinées par le second Doshu, Kisshomaru Ueshiba :

1. En Aïkido, une seule frappe décide de la vie ou de la mort, c’est pourquoi les élèves doivent suivre scrupuleusement l’enseignement de leur professeur et ne pas se mesurer entre eux pour savoir qui est le plus fort.
2. L’Aïkido est la voie qui enseigne comment se défaire de plusieurs adversaires. Les pratiquants doivent s’entraîner pour développer leur vigilance, pas seulement pour ce qui vient de face, mais aussi de côté et par derrière.
3. L’entraînement doit toujours se dérouler dans une atmosphère agréable et conviviale.
4. Le professeur n’enseigne qu’un aspect limité de l’art. Ses multiples applications doivent être découvertes par chacun au travers d’une pratique et d’un entraînement constant.
5. Dans la pratique quotidienne, il faut commencer par bouger le corps avant de pouvoir continuer par une pratique plus intensive. Il ne faut jamais forcer les choses hors des limites du naturel et du raisonnable. Si vous suivez ces règles, même les plus âgés ne se blesseront pas et pourront continuer à s’entraîner avec plaisir.
6. L’Aïkido a pour objet l’entraînement de l’esprit et du corps afin que l’homme devienne sincère et honnête. Toutes les techniques se transmettant d’individu à individu, ne les communiquez pas au hasard. Elles pourraient être utilisées par des individus peu scrupuleux.